Le brouillard de couleurs

13 rencontre

– Alors quoi ? On court pour rejoindre le groupe ? demanda Tulipinette quand finalement je me matérialisai à côté d’elle sur la surface picturale.
– Je ne pense pas que nous ayons le choix, répondis-je sans tourner autour du pot.
Devant nous s’étendait un lointain espace aux couleurs estompées, et au milieu duquel bougeait un minuscule point noir.
– C’est juste qu’il n’y a pas de route d’ici jusqu’à ces profondeurs et puis au fond il y a trop de lumière qui fait mal aux yeux, se plaignit Tulipinette.
– Cela ne me semble pas être un problème, lui assurai-je. Il suffit d’imaginer le chemin. D’autant plus qu’avant la brume colorée, j’avais déjà tracé des lignes en partant de l’horizon. L’une d’entre elles fera bien office de route. Ensuite, tout ce qui nous reste à faire, c’est de vouloir très fort atteindre notre objectif et nous concentrer uniquement sur lui. Cette ligne nous y conduira.
L’orangée me regarda avec incrédulité mais décida finalement d’appliquer mon conseil. Et elle s’y mit de toutes ses maigres forces. Elle se recroquevilla, ferma les yeux, resserra ses poings, de sorte que toute son apparence ressemblât à une fusée apprêtée pour le départ.
– Hé, petite ! Regarde le monde ! m’exclamai-je. Tu dois savoir où aller plutôt qu’errer et tâtonner à l’aveuglette !
Tulipinette frissonna et protesta :
– Mais je me concentre !
– La difficulté consiste à savoir où l’on met les pieds et de pas l’oublier.
– D’accord ! Partons donc !
Comme réveillée, Tulipinette se précipita vers le point clignotant.
– Le faire sans considération au préalable, n’est pas la solution idéale non plus, la prévenai-je. Il n’y a pas d’urgence et rien ne nous presse.
Nous partîmes donc calmement, en rythme constant mais avec une démarche décidée. Pas à pas, car le brouillard coloré nous forçait constamment à le faire dissiper de nos mains. On aurait dit des nageuses dans une immense piscine !
Après un long moment Tulipinette s’arrêta, haletante.
– Je n’ai plus envie de marcher. Ils sont loin et s’éloignent de plus en plus au lieu de s’approcher.
– Ne t’arrête pas ! essayais-je de la motiver. Il est déjà possible de voir les contours de certaines formes. Elles sont semblables à la forêt. Essayons de l’atteindre !
Mais cela ne s’est pas passé selon notre souhait.
Nous traînâmes dans des plans colorés, aux frontières des contrastes et parmi les formes, jusqu’à ce que soudain, un petit point noir se fixe sur une ligne courbe. Il est devenu comme un oiseau assis sur une branche d’arbre.
– Booh !
Brusquement, quelque chose nous sauta dessus. C’était le Lièvre !
– Pourquoi n’es-tu pas là-bas, dans le point ? s’exclama Tulipinette effrayée.
– Chuuuuut ! Tais-toi ! Là-bas, au loin, c’est le Corbeau ! Vous devez vous cacher. Nous sommes derrière ce bosquet. Nous vous attendions.
– Si tu savais comment nous étions inquiètes de ne pas vous voir. Nous voulions vous rejoindre le plus vite possible. A présent allons à la cachette avant qu’il ne soit trop tard.
L’objectif immédiat était devenu très clair – nous devions à tout prix contourner l’obstacle.
Mais comment le faire ?

Pour mieux connaitre Tulipinette et la personne qui la dessine et en parle dans le texte, sélectionne ce billet TULIPINETTE.

Lis l’histoire !

19 L’abime blanc

L'abime blanc 19 rencontreUne grande ombre noire surgit sur nous avec tout son élan. Comme un nuage noir et menaçant, ses ailes déployées au-dessus de nous, nous poussèrent dans l'abîme blanc, étendu à nos pieds. - Je tombe! cria Tulipinette terrifiée. - Restez...

18 La centrifugeuse

La centrifugeuse 18 rencontreIl était là-bas, en arrière-plan. Des couleurs chaudes et ensoleillées se mélangeaient entre elles, mais sous l’influence d'un remaniement constant, elles prirent finalement des nuances vert-bleuâtre. Des tourbillons de couleurs, rapides...

17 La troisieme porte

La troisieme porte 17 rencontre- Tulipinette, dépêche-toi, vous aussi ! pressai-je mes compagnons. En les tirant derrière-moi, je me dirigeai vers le Renard, figé sur place. - Nous sommes arrivés à la Porte d’Harmonie et nous devons à tout prix garder nos silhouettes...

16 La deuxième porte

La deuxième porte 16 rencontre- Eve, je n’en peux plus ! Je vais lâcher ! Tulipinette haletait et soufflait accroupie sous le portail noir et blanc. Je m’étais assise en tailleur sur ce sol collant pour dessiner la situation actuelle. Pendant ce temps, elle tenait...

15 La premiere porte

La premiere porte 15 rencontreJe sortis Murex de mon sac à dos, ainsi que mon matériel de dessin : un petit bloc pour des croquis, quelques crayons, un taille-crayon et une gomme. - Je vais dessiner ce paysage, au cas où nous devrions revenir après avoir passé l'une...

14 Trois portes

Trois portes 14 rencontre- Eve, tu sais que je ne suis pas une rapporteuse, non? C'est ce que me demanda Tulipinette quand nous nous accroupîmes tous derrière des touffes et des nuages colorés. -Oui je le sais. Cependant, ce n'est pas le bon moment pour de telles...

12 Le passage

Le passage 12 rencontre- Eva! Eva! Il me manque encore le ruban de mes pointes ! Je ne peux absolument pas passer ma deuxième jambe de ce côté-là ! jeta les hauts cris Tulipinette toute emmêlée. - Oh, pardon ! Excuse-moi ! Je corrige immédiatement cette erreur ! Le...

11 Le depart

Le depart 11 rencontre- Eva! Lève-toi ! Lève-toi ! C'est déjà le matin ! Quelqu'un me tirait par la manche de ma chemise de nuit et criait d'une voix stridente à mes oreilles endormies. J’ouvris un œil, le droit en premier. Le second ne répondit pas à ma commande, car...

10 La grande reunion

La grande reunion 10 rencontreJe plaçai une boîte avec "Le Coquillage de Présage" au milieu de la table de la cuisine et je regardai le cercle des invités assis tout autour. Ils étaient arrivés sans retard, à l'heure convenue, et chacun avait son bagage de voyage avec...