Un espion ou non

09 rencontre

– Eva, sauve-toi ! Le corbeau nous a trouvé !
C’est ainsi que Tulipinette, toute effrayée, pénétra comme une torpille dans ma cuisine. C’était au moment où je finissais de nettoyer la table après le déjeuner et j’avais pris la décision de me reposer un moment en paix. Je devais rassembler mes idées avant la réunion du soir, à laquelle j’avais invité tous mes amis d’aquarelle à discuter des derniers préparatifs avant le voyage.
« Il me semble que je ne me reposerai pas », pensais-je en me tournant vers Tulipinette.
– Que s’est-il passé ?
Elle, toute nerveuse, se dirigea vers mon vieux fauteuil qui faisait la sieste près de la cheminée dans le coin de ma cuisine. D’en-dessous, elle commença à sortir son minuscule sac à dos orange et, toute haletante, en scandant mot après mot, elle commença le compte-rendu de sa matinée :
– Le Corbeau… il est dans le jardin et… et… il est assis dans un arbre… Il nous regardait quand nous jouions avec l’Oiseau Bleu… à la porte… il… il… il va nous charmer ! Sauve-toi !
– Je ne pense pas que ce soit le méchant Corbeau, CE CORBEAU, essayai-je de calmer Tulipinette.
– J’en suis certaine ! Je te dis que je sais qu’il est CE CORBEAU ! Il a l’air étrange, il est tout noir et il a un mauvais regard.
– Tulipinette, je pense que le souverain de tous les oiseaux, celui qui retient Oriplume, a mieux à faire que de regarder vos jeux. Cependant, il se peut qu’il s’agisse de son éclaireur. Pendant des siècles, toute cette armée des oiseaux noirs, qui est au service du roi de Corbeaux, partait aux quatre coins du monde. Les envoyés du Corbeau espionnaient les actions et les pensées humaines. Parfois, il y a tout de même des exceptions et certains oiseaux se lient d’amitié avec des humains et quittent leur roi. A ce moment-là, leur sortilège se brise et la magie noire cesse de fonctionner. Les attaches tombent comme à l’aube de l’histoire du roi Corbeau lui-même.
Tulipinette, sous l’effet de surprise, s’assit carrément par terre, parce qu’elle ne s’attendait pas à ce que l’explication soit aussi triviale.
Soudain, elle se souvint de quelque chose :
– Sais-tu Eva, je me souviens quand j’étais chez Katarzyna en France, elle m’a conduite à la Cathédrale Notre-Dame de Paris et m’a montré la place vide où se trouvait autrefois la sculpture représentant un corbeau. Un jour, il s’était envolé quelque part, dans l’inconnu et n’était jamais revenu. Dans ce cas, cela devait être lui, cet espion royal.
– Peut-être… répondis-je, un peu surprise de ne pas connaître tous les détails du séjour de Tulipinette chez Katarzyna. Il existe de nombreuses traces d’amitié des corbeaux avec les humains, poursuivis-je mon argumentation historique. Par exemple, à Lisbonne, la capitale du Portugal, les corbeaux protégeaient Saint-Vincent et désormais, leur portrait est omniprésent, même sur le drapeau et les armoiries de la ville. Ou alors à Londres, en Grande-Bretagne, où un couple de corbeaux protège la ville depuis la grande tour. La prophétie dit que s’ils disparaissaient un jour, toute l’île disparaîtrait à jamais. Depuis les temps les plus reculés, les humains croyaient au Corbeau —le créateur de la terre— et pensaient devoir lui rendre hommage.
– Oooh ! C’est intéressant ! s’exclama Tulipinette, captivée par mon histoire.
– Ce corbeau du jardin me semble plutôt sympathique. Il nous regarde juste. Je pense qu’il va nous aider plutôt que de nous causer des soucis. Nous devons examiner la situation d’un point de vue externe et aborder calmement cette affaire. Ce soir, nous terminerons nos derniers préparatifs et demain matin… en route.
A présent, Tulipinette me regardait avec un regard trouble et incertain.
– Eva, je ne veux pas sortir. J’ai encore un peu peur de ce corbeau.
– Mais, Tulipinette, je ne te demande pas d’aller quelque part. D’où te vient cette idée ?
– Eh bien … tu as dit qu’il fallait tout regarder de l’extérieur. Je préfère rester dans la cuisine !
Oh, ma petite orangée, elle m’a fait sourire à cause de son appréhension, mais je ne lui ai rien dit, ne voulant pas la blesser.
– Oh ! C’est juste un dicton, Tulipinette ! Tout d’abord, tu n’es pas obligée d’aller quelque part et, deuxièmement, je suis sûre que ce corbeau dans le jardin est notre nouvel ami. S’il en était autrement, quelque chose de grave serait déjà arrivé il y a longtemps.
– Hmmm… tu as certainement raison, répondit ma petite orangée et… soudain… elle sauta vivement, puis se mit à courir vers la porte.
– Où vas-tu Tulipinette? lui demandais-je, surprise.
– L’Oiseau Bleu ! Je dois lui dire qu’elle peut maintenant quitter sa cachette et qu’il n’y a pas de quoi avoir peur. Je serai bientôt de retour !
Elle claqua fort la porte et s’en alla très vite.
– A ce soir. Aaaa… répondis-je en me glissant mollement dans les creux amicaux de mon doux fauteuil. Je baillai grand et mes paupières commencèrent à tomber lentement tout en fermant les fenêtres de mon âme à la lumière du jour. Un bon sommeil est porteur du réconfort et de bon conseil. Sous une nouvelle lumière, nos problèmes vont paraître complètement différents. Aaaa… Je vais juste me reposer un instant… A ce soir…

Pour mieux connaitre Tulipinette et la personne qui la dessine et en parle dans le texte, sélectionne ce billet TULIPINETTE.

Lis l’histoire !

19 L’abime blanc

L'abime blanc 19 rencontreUne grande ombre noire surgit sur nous avec tout son élan. Comme un nuage noir et menaçant, ses ailes déployées au-dessus de nous, nous poussèrent dans l'abîme blanc, étendu à nos pieds. - Je tombe! cria Tulipinette terrifiée. - Restez...

18 La centrifugeuse

La centrifugeuse 18 rencontreIl était là-bas, en arrière-plan. Des couleurs chaudes et ensoleillées se mélangeaient entre elles, mais sous l’influence d'un remaniement constant, elles prirent finalement des nuances vert-bleuâtre. Des tourbillons de couleurs, rapides...

17 La troisieme porte

La troisieme porte 17 rencontre- Tulipinette, dépêche-toi, vous aussi ! pressai-je mes compagnons. En les tirant derrière-moi, je me dirigeai vers le Renard, figé sur place. - Nous sommes arrivés à la Porte d’Harmonie et nous devons à tout prix garder nos silhouettes...

16 La deuxième porte

La deuxième porte 16 rencontre- Eve, je n’en peux plus ! Je vais lâcher ! Tulipinette haletait et soufflait accroupie sous le portail noir et blanc. Je m’étais assise en tailleur sur ce sol collant pour dessiner la situation actuelle. Pendant ce temps, elle tenait...

15 La premiere porte

La premiere porte 15 rencontreJe sortis Murex de mon sac à dos, ainsi que mon matériel de dessin : un petit bloc pour des croquis, quelques crayons, un taille-crayon et une gomme. - Je vais dessiner ce paysage, au cas où nous devrions revenir après avoir passé l'une...

14 Trois portes

Trois portes 14 rencontre- Eve, tu sais que je ne suis pas une rapporteuse, non? C'est ce que me demanda Tulipinette quand nous nous accroupîmes tous derrière des touffes et des nuages colorés. -Oui je le sais. Cependant, ce n'est pas le bon moment pour de telles...

13 Le brouillard de couleurs

Le brouillard de couleurs 13 rencontre- Alors quoi ? On court pour rejoindre le groupe ? demanda Tulipinette quand finalement je me matérialisai à côté d’elle sur la surface picturale. - Je ne pense pas que nous ayons le choix, répondis-je sans tourner autour du pot....

12 Le passage

Le passage 12 rencontre- Eva! Eva! Il me manque encore le ruban de mes pointes ! Je ne peux absolument pas passer ma deuxième jambe de ce côté-là ! jeta les hauts cris Tulipinette toute emmêlée. - Oh, pardon ! Excuse-moi ! Je corrige immédiatement cette erreur ! Le...

11 Le depart

Le depart 11 rencontre- Eva! Lève-toi ! Lève-toi ! C'est déjà le matin ! Quelqu'un me tirait par la manche de ma chemise de nuit et criait d'une voix stridente à mes oreilles endormies. J’ouvris un œil, le droit en premier. Le second ne répondit pas à ma commande, car...